Google Shopping : la montée en puissance

Début 2013, nous vous parlions des comparateurs de prix et surtout de la polémique suscitée par le passage de Google Shopping à une version payante. Quelques mois plus tard, nous revenons sur les évolutions de ce comparateur, assez standard à première vue, mais pourtant en pleine croissance.

Google Shopping

Comment Google Shopping fonctionne-t-il ?

Attention ! Ce n’est pas nécessairement le marchand qui propose le prix moins cher qui apparait dans les premiers résultats. Cela peut sembler original pour un dénommé comparateur de prix. Mais rassurez-vous, tous les comparateurs fonctionnent comme ça.

Alors quelles sont les particularités techniques du comparateur de notre ami Google ?

Liaison avec Merchant center :

Les campagnes Shopping (anciennement PLA) se créent dans votre compte Adwords. Pour créer une campagne Shopping, vous devez relier votre compte adwords à votre compte Merchant Center. Les critères de validation du flux sont stricts, comme les critères de référencement naturel peuvent l’être. Google a toujours la même exigence : fournir des résultats de qualité, qui répondent de façon pertinente aux requêtes des internautes.
Les résultats se présentent de la façon suivante : les caractéristiques produits (image, nom, prix), et le site marchand.

Adwords, une interface performante pour gérer votre flux :

Chaque comparateur met à votre disposition une interface plus ou moins aboutie pour gérer votre diffusion. Vous pouvez faire confiance à Google sur le développement de l’interface Adwords, récemment modifiée, pour optimiser la création et l’optimisation de vos campagnes Shopping. A présent, vous pouvez segmenter vos produits directement dans Adwords : par catégorie, par id de produit, par marque, par type ou par libellé personnalisé défini par vos soins (ex : tous les produits en promotion).

Système d’enchères : CPC ou CPA

Contrairement aux autres comparateurs de prix qui proposent des CPCs fixes, entre 0,15 € et 0,25 €, Google Shopping fonctionne aux enchères soit au coût par clic (CPC : cout maximal que l’on souhaite payer par clic) soit au coût par acquisition (CPA : coût maximal que l’on souhaite payer par acquisition). C’est au marchand de le déterminer quel système d’enchères il souhaite mettre en place.

Un ciblage affiné : zones géographiques, calendrier et supports de diffusion

Grâce à Adwords, vous pouvez définir les heures, les zones géographiques (Pays, Région, Ville ou par rayon) et les appareils (PC, tablettes ou smartphones) sur lesquels vous souhaitez diffuser vos produits.

Gestion du budget journalier

Peu de comparateurs vous le proposent. Vous pouvez définir une dépense quotidienne maximale et il n’y a pas de minimum de budget pour lancer une campagne. Sachez néanmoins que Google Shopping connait un véritable attrait pour les e-marchands ainsi, les enchères augmentent vite sur certains secteurs. Un budget minimum sera alors nécessaire pour dégager un vrai Retour sur Investissement de vos campagnes.

Exclusion de mots clés

Google Shopping ne fonctionne pas par ajout de mots clés, mais vous pouvez cependant exclure des requêtes sur lesquelles vous ne voulez pas que vos produits apparaissent.

Pourquoi choisir Google Shopping ?

Google Shopping propose bien plus d’avantages qu’un simple comparateur. En 2014, il est devenu un canal de visibilité et de vente incontournable.

Google Shopping

Visibilité en première page de Google :

En inscrivant votre boutique en ligne sur Google Shopping, vous vous offrez une visibilité supplémentaire en première page de Google. Les résultats de recherche payants s’imposent face aux résultats de recherche naturels, vous vous octroyez alors la possibilité de doubler votre visibilité et donc, par conséquence de multiplier votre trafic et vos conversions.

Même si vous travaillez sans stock, vous pouvez diffuser vos produits sur Google Shopping.

La mention « En stock » sera attribuée aux produits en stock, mais également à ceux disponibles sur commande.

Vous mutualisez vos actions :

Les optimisations sur votre site que vous opérez pour Google Shopping bénéficieront à votre positionnement naturel sur Google et inversement.

Vous vous en doutez, Google Shopping n’est « normalement » pas impacté par les mises à jour d’algorithme de Google, puisqu’il a été conçu pour répondre à ses exigences. Cela n’est pas le cas des autres comparateurs de prix, qui ont subi quelques pénalités sur les 2 dernières années.

En conclusion, si vous êtes e-commerçant et que vous recherchez des solutions pour développer votre chiffre d’affaires, votre présence sur Google Shopping est devenue primordiale et doit s’inscrire dans votre stratégie webmarketing globale 2015.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *